Calendrier

Janvier 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Archives

Nov012016

Mieux connaître les hémorroïdes pour pouvoir trouver le bon traitement


Lorsqu’elles ne sont pas inflammées, les hémorroïdes sont des tissus veineux situés à l’intérieur de l’anus et du rectum et ne représentent aucune douleur. Elles n’apparaissent que lorsque la crise hémorroïdaire commence puisque la dilatation anormale des veines va conduire à des douleurs importantes. Pour pouvoir se soulager et se soigner, il est essentiel de comprendre ces phénomènes.

Les deux types d’hémorroïdes




Ce trouble désigne deux types d’affections différentes, l’hémorroïde interne et l’hémorroïde externe. L’hémorroïde interne ne peut être décelé que par anuscopie puisqu’il tapisse la muqueuse. Cette technique est utilisée lorsque le patient rencontre des saignements après le passage à la selle et ressent une gêne. Le prolapsus peut devenir important si aucune réponse n’est donnée à ce problème veineux.

 

Les hémorroïdes externes forment des poches en dehors de l’anus et se caractérisent par des douleurs importantes. Cette région possède de nombreuses fibres nerveuses qui rendent cette affection difficilement supportable. Lorsqu’une thrombose se créée, les hémorroïdes vont prendre une couleur bleue et se durcir. Un traitement immédiat est alors requis pour éviter que la situation ne s’empire.

Les différentes causes des hémorroïdes



causes des hémorroïdes


La cause principale de la survenue des hemorroides est essentiellement un mauvais transit intestinal avec de la constipation ou des diarrhées. La sédentarité avec une position assise prolongée ou une position allongée empêche d’éliminer normalement les déchets. Il est important de savoir que l’exercice physique joue un rôle dans la circulation sanguine ainsi que dans la régulation du transit. Le fait de ne pas en pratiquer peut donc générer des hémorroïdes.

 

Les femmes sont sujettes aux hémorroïdes

 


pendant la phase prémenstruelle. Elles sont surtout concernées pendant la grossesse donc il faudra trouver des moyens de lutte naturels pour être soulagée. L’alimentation déséquilibrée et la consommation excessive d’alcool et d’épices peuvent avoir des effets sur la digestion et occasionner des gonflements de ces coussins veineux.


Reconnaître les signes d’une crise hémorroïdaire


Les hémorroïdes peuvent causer des rectorragies qui sont des pertes sanguines à la fin des selles. Dès que cette manifestation aura pu être découverte, il est utile de consulter un spécialiste afin de poser un diagnostic et mettre en place un traitement approprié. La perception d’une boule anale va venir confirmer la présence d’hémorroïde. Elle peut être ressentie lors de la défécation ou être sentie à la sortie de l’anus lorsque l’hémorroïde externe.


La douleur accompagne toujours une crise hémorroïdaire et lorsqu’elle est permanente elle désigne en générale une thrombose à savoir la formation d’un caillot sanguin. Lorsque la douleur se fait lors de la défécation, il faudra s’assurer qu’aucune fissure anale ne s’est créée. Seul un examen proctologique pourra permettre de connaître exactement la situation.


Les traitements utiles en cas d’hémorroïdes



traitements hémorroïdes


Lorsqu’une hémorroïde est inflammée, il est indispensable de prendre des mesures diététiques. Supprimer l’alcool et les épices est indispensable, tout comme rétablir un bon transit intestinal en ajoutant des fibres à son régime alimentaire ou en utilisant un laxatif doux.


Une prise en charge médicamenteuse est importante pour traiter les hémorroïdes efficacement. La prise de veinotoniques permet de rétablir une bonne circulation sanguine et d’éviter une thrombose. Lutter contre la douleur est très important car elle est difficilement supportable. Des antalgiques comme le paracétamol peut être mis en place, avec des anti-inflammatoires lorsque c’est utile. Crèmes, pommades et suppositoires ont pour rôle d’endormir la douleur, de dégonfler la zone et de cicatriser.


 

Les traitements instrumentaux

 


sont souvent utilisés pour venir à bout de la crise hémorroïdaire. Les injections sclérosantes et la photocoagulation agissent directement sur les tissus veineux. Une destruction par laser peur être imaginée, de même que les ligatures élastiques qui permettent une hémorroïdectomie sans chirurgie. La cryothérapie est actuellement souvent proposée aux patients.


La chirurgie s’impose lorsque le gonflement ou l’inflammation ne peuvent être réduits ou lorsqu’une thrombose n’a pas pu trouver de remède plus efficace. Une hémorroïdectomie est souvent faite en urgence, en anesthésie locale pour débarrasser le patient de ce problème.


Les habitudes à adopter contre les hémorroïdes



Les habitudes à adopter contre les hémorroïdes


L’alimentation doit être revue puisqu’il faudra exclure les piments, les poivres, la charcuterie, les plats en sauce mais aussi le chocolat et le riz blanc. Intégrer davantage de fibres correspond à un traitement naturel des hémorroïdes puisqu’un bon transit intestinal va pouvoir être ressenti. La défécation se fera de façon plus facile, ce qui évite d’irriter les hémorroïdes.


Pour une alimentation équilibrée, il faudra penser à consommer des légumes verts et des légumes basifiants qui permettent de retrouver un équilibre intestinal. Le potiron ou la patate douce en font partie. Les fruits sont excellents pour avoir un bon équilibre, à l’exception des agrumes. Les huiles végétales comme le chanvre, la noix et le colza possèdent des vitamines A et E ainsi que des oméga 3 qui améliorent la circulation sanguine et luttent efficacement contre les hémorroïdes.


Une hydratation suffisante est essentielle donc boire un litre et demi d’eau par jour doit devenir une habitude. L’exercice physique est un mode de prévention des hémorroïdes puisqu’il permet de stimuler le système cardio-vasculaire et donc d’obtenir une bonne circulation sanguine. Il permet également de favoriser le transit intestinal.


Eviter la récidive avec des traitements naturels



Eviter la récidive avec des traitements naturels


Lors d’une crise hémorroïdaire, mes personnes touchées ont l’habitude de se tourner vers les médicaments assez puissants compte tenu de la douleur. Des traitements de fonds doivent pourtant être mis en place pour soulager la douleur et prendre en charge l’ensemble de ce trouble. Les solutions naturelles sont intéressantes pour les femmes enceintes qui constituent un public à risque mais aussi pour toute personne qui veut en finir définitivement avec ce problème de santé.


Les médecines douces comme l’acupuncture et la phytothérapie constituent un traitement naturel des hémorroïdes qui apporte des résultats satisfaisants. L’homéopathie possède aussi des réponses appropriées pour soigner les hémorroïdes et les oublier définitivement.


Les huiles essentielles sont reconnues comme un traitement naturel des hémorroïdes car elles permettent de se créer un mélange puissant à appliquer localement. La menthe poivrée, le cyprès de Provence et l’extrait de pistache ont des vertus apaisantes et décongestionnantes intéressantes pour les personnes qui veulent se débarrasser des hémorroïdes. Une préparation demandée à sa pharmacie permet d’obtenir ce précieux mélange qui fait des miracles.


Le marronnier d’Inde représente le traitement naturel des hémorroïdes par excellence car il peut être consommé sous différentes formes avec toujours des effets sur l’insuffisance veineuse. Il peut être consommé sous formes de gouttes à prendre tout au long de la journée. Les personnes touchées par les hémorroïdes pourront préférer préparer une décoction dont la puissance va permettre de se débarrasser de ce trouble veineux et retrouver la forme.


Soulager et soigner les hémorroides naturellement avec cette solution


Admin · 107 vues · 0 commentaires